Wide Eyes In The Dark - Nick Johnston

Vous avez dit rock progressif?

Par Tristan

le 10/05/2019

Dans Albums

image du groupe
pochette de l'album

Clique sur l'image pour écouter l'album sur Deezer!

logo facebook

Partagez sur facebook

logo twitter

Partagez sur Twitter

Disclaimer : cette review concerne mon artiste préféré de tous les temps. L’objectivité sera quasi-inexistante malgré mes efforts. Merci de votre compréhension.



Pour cette première review, je m’attaque à au monstre guitaristique qu’est Nick Johnston (N.J.), musicien compositeur canadien. Bien qu’il ne connaisse pas un succès énormissime auprès du grand public, il a su conquérir le coeur d’une bonne partie d’amateurs de rock progressif. Cela est notamment dû au fait qu’il met à disposition l’intégralité de ses albums sur Youtube, comptabilisant à ce jour plusieurs millions de vues (et d’écoutes).


Nous nous intéresserons ici à son dernier album en date, sorti le 19 avril dernier : Wide Eyes In The Dark. Il s’agit de son cinquième album studio.

Une identité forte

Ce qui frappe l’oeil immédiatement, c’est le magnifique artwork de la pochette. Chaque morceau dispose également de son petit élément graphique, soigneusement élaboré par l’artiste Matt Kidby. Tous ces petits détails très sympathiques contribuent à l’identité de l’album.

quelques trvaux graphiques...

Quelques exemples...


Là où les autres albums de N.J. se rapprochaient du thème et des ambiances de la science-fiction (aussi bien musicalement que visuellement, voyez-plutôt), ici on se retrouve plus dans une ambiance très onirique et magique. Les visuels me rappellent ceux d’un tarot divinatoire ésotérique, et les mélodies nous font plonger dans un univers mystérieux mais merveilleux. Le titre “Wide Eyes in the Dark” (Les Grands Yeux dans le Noir) peut faire référence aux grands yeux du Chat de Cheshire, et par extension au Pays des Merveilles dans lequel il réside. Il n’est pas impossible que le célèbre ouvrage de Lewis Caroll ait inspiré notre guitariste préféré.



>> Lire aussi: Deux semaines: 15 albums, 15 résumés par Mael

Un guitariste talentueux

Car si N.J. arrive à tirer son épingle du jeu dans le monde du prog, c’est notamment grâce à ses morceaux ambiants. Chaque mesure témoigne d’une grande harmonie entre guitare électrique et acoustique, piano, synthé, basse et batterie. Son jeu fait preuve d’un juste milieu entre grande capacités techniques et émotion, et chaque mélodie fait mouche.

On se sent bien quand on écoute l’album, et chaque morceau nous semble à la fois familier et complètement nouveau. Le duo piano/guitare est redoutablement efficace pour soutenir le côté très émotif des morceaux, et tous les musiciens font preuve d’une grande maîtrise de leur instrument respectif.



Tous les morceaux ont été composés par N.J. lui-même, avec cette fois-ce pas mal d’exploration. Son dernier album, Remarkably Human, nous proposait déjà un voyage à travers une recherche harmonique soignée.

Petit tour du côté des sonorités

Pour Wide Eyes In The Dark, N.J. est allé chercher du côté des vieux sons de synthés, des accords mystiques et des mesures impaires.

Hein ? Mesures quoi ? Pas de panique, je vais vous expliquer. Un morceau de musique est découpé en plusieurs mesures, et chaque mesure regroupe un certain nombre de temps. En général, les musiques sont en quatre temps (1, 2, 3, 4, 1, 2, 3...), et dites paire. un mesure impaire contient un nombre de temps impaire (1, 2, 3, 1, 2…). Cela permet d’accentuer une sorte de “boitillement” ou d’irrégularité dans la musique. On retrouve ça notamment dans le morceau Gemini.

Plusieurs écoutes

Wide Eyes in the Dark est un album qui selon moi nécessite plusieurs écoutes. C’est un album qui passe très bien en musique de fond, mais qui mérite aussi qu’on s’y attarde et qu’on y prête une oreille attentive. C’est essentiel si l’on veut bien percevoir et capturer tout l’essence de l’oeuvre. Et puis franchement, l’album a vachement un goût de “reviens-y” : je le fais tourner en boucle des heures durant sans m’ennuyer.

En conclusion

N.J. nous livre là un chef-d’oeuvre de composition, témoin de son génie musical. Mais un génie qui mérite plus de reconnaissance. Alors écoutez-le, réécoutez-le jusqu’à vous laver le cerveau avec des mélodies de guitare électrique.



Site Officiel de Nick Johnston
Chaîne Youtube de Nick Johnston
Instagram de Nick Johnston

Points négatifs

Des morceaux purement instrumentaux

Une univers musical pouvant être perçu comme trop vaste pour un non-initié

Une homogénéité peut se ressentir entre les morceaux